Παρασκευή, 10 Ιανουαρίου 2014

La musique grecque


La réputation mondiale de la musique grecque moderne est fondée en grande partie sur les oeuvres de Manos Hatzidakis et Mikis Theodorakis, ainsi que sur certains albums de musique byzantine. Cependant, c’est dans le domaine de la musique classique que la Grèce s’est forgé une véritable renommée internationale.
La musique est probablement l’activité culturelle la plus prisée en Grèce, en raison de l’importance historique de la chanson et du succès de la danse en tant qu’expression musicale. Le plus souvent, les concerts sont donnés dans les trois plus grandes villes du pays (Athènes, Thessalonique et Patras). Toutefois, ces dernières années, à travers le Réseau culturel national des villes, on a pu constater une tendance à la décentralisation. Depuis toujours, la musique joue un rôle prépondérant dans la vie des campagnes. En effet, dans chaque région, musique et danse sont au cœur des activités collectives.
Styles de musique les plus appréciés
Les styles de musique les plus appréciés du moment sont au nombre de quatre : la musique de danse, qui s’inspire essentiellement de la musique orientale ; la musique artistique avec, par exemple, l’auteur-compositeur Haris Alexiou qui a enregistré un concert avec l’auteur-compositeur italien Paolo Conte (1987), ou encore le chanteur Yiorgos Dalaras, dont l’album de musique latine est sorti la même année, avec la participation du guitariste de jazz Al Di Meola ; la musique pop, qui contient des éléments de musique occidentale, comme chez l’auteur-compositeur Stefanos Korkolis, qui a écrit un album en italien (1996) ; et enfin le rock, particulièrement présent à Thessalonique depuis les années 1960, avec notamment l’auteur-compositeur Nikos Papazoglou, le groupe Trypes, qui a donné des concerts à Londres, et Xylina Spathia. Certains groupes, comme Socrates, sont bien connus à l’étranger. Les clubs de rock, surtout ceux d’Athènes et de Thessalonique (comme le Mylos, installé dans un ancien moulin), ont beaucoup contribué à l’essor du rock en Grèce.
Par ailleurs, le jazz s’est également fait une place en Grèce. La sortie du premier album de jazz grec, par le groupe Sphinx, date de 1979. Certains musiciens ont produit des albums sous des labels étrangers. C’est le cas du pianiste Sakis Papadimitriou, du clarinettiste-saxophoniste Floros Floridis et de la guitariste Nana Simopoulos. Nombreux sont ceux qui ont travaillé avec des musiciens étrangers pour des concerts ou des albums. Par exemple, Pandelis Karageorgis a fait partie du groupe avant-gardiste Deep Listening avec Pauline Oliveiros. Actuellement, la tendance est au jazz ethnique (jazz mêlé de world music). C’est au dynamisme des petits clubs d’Athènes que le jazz grec doit son évolution.
Chanteurs célèbres
Les chanteurs grecs les plus connus au niveau international vivent et travaillent à l’étranger : Vicky Leandros, Nana Mouskouri (ancienne députée européen), Demis Roussos (membre du célèbre groupe grec Aphrodite’s Child). L’une des chansons du groupe Annabouboula est même entrée au Hit Parade aux États-Unis. En 1987, Agnès Baltsa, mezzo-soprane, a sorti un album de musique pop contenant des chansons de Hatzidakis, Theodorakis, Tsitsanis et Xarhakos, sous la direction de Xarhakos, également directeur de l’Opéra national de musique grecque.



Athens Music Hall
Agnès Baltsa

De nombreux chanteurs grecs ont travaillé avec des musiciens étrangers, comme Maria Farandouri, qui a collaboré avec le célèbre guitariste John Williams (1971) et le musicien turc Zolfo Livaneli (1982). Plus récemment, Nena Venetsanou a collaboré avec l’auteur-compositeur catalan Lluis Llach pour un album intitulé Un pont de Mar Blava (1993), tandis que, en 1997, le chanteur populaire Yiota Vei participait à l’album des Mammas, le célèbre groupe multi-éthnique.
En outre, la musique grecque est représentée par les chanteurs de Blues américains d’origine grecque Nick Gravenites et Johnny Otis, par l’anglo-chypriote George Michael et par le guitariste et compositeur américain Nicky Skopelitis. Ce dernier joue souvent avec Bill Laswell, l’un des pionniers de la musique contemporaine.
Compositeurs étrangers d’inspiration grecque

Trois compositeurs en particulier se sont inspirés de la musique orthodoxe grecque : John Tavener, compositeur anglais de musique classique converti à la religion orthodoxe. Melina est l’une de ses dernières oeuvres disponibles sur CD, composée à la mémoire de Mélina Mercouri. Stephan Micus, compositeur new age allemand et multi-instrumentaliste, est l’auteur d’un album intitulé Athos (1994). Enfin, Soeur Marie Keyrouz chante de nombreuses chansons de tradition orthodoxe du moyen Orient.

Rodanthi Askianaki (8eme Lycee d'Heraklion)

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου